AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Action d'inciter. Incitation au crime, à la débauche. Incitation à la vertu. Il n'eût pas fait cela de lui-même; il a cédé à l'incitation d'autrui.
FORUM RPG basé sur les livres, les télés-séries et les films de vampires.

Partagez | 
 

 Premier baiser, premier amour, premier pas, ... il y a toujours une première fois.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Premier baiser, premier amour, premier pas, ... il y a toujours une première fois.   Lun 27 Juin 2011 - 11:00

- Oui c'est ça ! On s'aide souvent pour les cours, c'est sympa ! Fabian est vraiment un garçon sympa !

Elle avait dit cela sur un ton faussement enjoué. Lexi jouait très bien la comédie mais je réussissais quand même à savoir qu’elle n’était pas sincère du tout au fond d’elle. Elle devait certainement penser tout le contraire de ce qu’elle disait. La jeune fille se tourna ensuite vers Fabian pour lui adresser la parole.

- D'ailleurs, tu ne m'as pas proposé de boire quelque chose tout à l'heure. Je prendrais bien un jus de fruit, pas vous ?

- Si. Si. Ouais.


Nous nous rendîmes tout les trois dans la cuisine et Fabian sortis la bouteille de jus de fruit pour nous verser un verre à chacun puis il s’assit sur une des chaises à son tour. Je voyais sur le visage de Fabian qu’il ne voulait pas de Lexi ici.

- Alors Kyara, tu es nouvelle en ville ? Je ne crois pas t'avoir jamais vu à Forks !

Lexi rompit le silence qui s’installait peu à peu entre nous. Je ne savais que dire à une fille comme elle. Je n’avais pas l’habitude de les côtoyer, mais plus de les observer de loin, très loin.

- Oui je suis arrivée ici il y a quelques mois du Canada. Mais je suis plus du genre à être associable pour le moment.


Je savais que faire de l’humour avec Lexi ne marcherait pas à améliorer les relations. Elle se croyait supérieur donc si elle m’avait jugé d’avance j’avais peu de chance de la faire changer d’avis sur moi.

- Tu m'avais caché ça toi, petit cachotier !


- Tu peux pas toujours tout savoir sur tout le monde.

Fabian lui adressa un grand sourire et je du me retenir de ne pas exploser de rire en voyant Lexi se forçant à rester naturelle. Apparemment elle ne devait pas avoir l’habitude que Fabian lui réponde comme ça.

- Alors, ça fait quoi d'être la reine ?


Je pu apercevoir sur le visage de Lexi une certaine fierté quand Fabian lui posa sa question, j’étais persuadé qu’elle adoré qu’on s’intéresse à elle. J’avais toujours trouvé ça idiot ce titre de reine de lycée. C’était n’importe quoi.

- L’année prochaine tu vas à l’université ? Et toi Fabian ?


Tout deux me répondirent chacun à leur tour. Je savais que j’avais lancé un sujet de conversation qui allait se retourner contre moi avec Lexi, c’était certain. J’allais passer pour une pauvre inculte à ses yeux mais je m’en fichais plus que tout.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Premier baiser, premier amour, premier pas, ... il y a toujours une première fois.   Lun 27 Juin 2011 - 12:41

    J'aimais bien faire comme si j'étais la grande amie de Fabian alors que c'était pas vrai du tout. Je savais que le jeune homme ne se ferait pas prendre à mon petit jeu, il savait très bien ce que je pensais de lui, mais je ne savais pas s'il avait déjà parlé de moi à sa "copine". Mais bon, je continuais malgré tout mon petit jeu.

    - Tu peux pas toujours tout savoir sur tout le monde.

    Je fus assez étonnée de l'entendre me dire ça. En général, devant moi, le Moustique s'écrasait et passait son temps à bégayer. Est-ce que c'était cette fille qui le faisait être si sur de lui ? En tout cas, c'était affreusement désagréable, je préfèrais l'ancien Fabian à qui je pouvais tout faire subir sans avoir une seule réponse. Je décidais de ne pas répondre et de faire comme s'il n'avait rien dit. Comme d'habitude en fait.

    - Alors, ça fait quoi d'être la reine ?

    Ha, j'aimais mieux quand la conversation tournait autour de moi. De toute façon, c'était évident que j'avais plus de truc à raconter que ces deux là. Je lui souris, pleine de fierté.

    - Beaucoup de bien ! C'est très agréable d'être plébicitée de cette façon par tous les autres élèves !

    Je souris et ramenais mes cheveux en arrière avant de boire une gorgée de jus de fruits. Je voyais bien dans le regard de Kyara que je ne lui plaisais guère. En fait, elle devais sans doute savoir ce que j'avais fait à son cher et tendre copain. Mais ça tombait bien, à première vue, je ne la portais pas dans mon coeur non plus. Je la trouvais trop ... Négligée. Elle semblait sortie de nulle part. En même temps, le Canada, c'était un peu nulle part pour moi (pas taper :'D).

    - L’année prochaine tu vas à l’université ? Et toi Fabian ?

    Je ne savais pas du tout ce que faisait Fabian l'an prochain. Je ne m'y étais jamais intéressée à vrai dire, cela ne me passionnait pas plus que ça. Mais la jeune femme avait aguisé ma curiosité.

    - Et bien j'ai obtenu une bourse à l'Université de Seattle pour le chant et la danse. Parallèlement, j'hésite encore entre un cursus en art ou en littérature !

    Je ne savais pas exactement ce que je voulais faire plus tard mais ce que je savais, c'était que je voulais être connue et reconnue par le plus grand nombre, je voulais être exposée, qu'on me voit et qu'on m'admire. Le cinéma et la chanson me semblait être de bons domaines. Je me tournais vers le Moustique.

    - Et toi, qu'as-tu décidé finalement ?

    Style "Je suis toutes tes tribulations professionnelles comme une amie formidable". Ou pas. Après la réponse de Fabian, je me tournais vers Kyara :

    - Et toi ? Comme tu ne fréquentes pas le lycée, j'imagine que tu fais déjà des études supérieures non ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Premier baiser, premier amour, premier pas, ... il y a toujours une première fois.   Lun 27 Juin 2011 - 14:20

Mon espèce de "coup de gueule" surpris tout autant Lexi. Ok, moi aussi je me surprenais sur ce coup-là. Kyara était prête de rire. Du coup, je lui demandais ce que ça lui faisait d'être la reine.

- Beaucoup de bien ! C'est très agréable d'être plébiscitée de cette façon par tous les autres élèves !

Surprenant... Elle sourit, fière d'elle avant de boire son jus de fruit. Je me retins de lui demander combien elle avait menacé pour le vote. Ce n'était pas fairplay.

- L’année prochaine tu vas à l’université ? Et toi Fabian ?

Je savais toujours pas où j'irais.

- Et bien j'ai obtenu une bourse à l'Université de Seattle
pour le chant et la danse. Parallèlement, j'hésite encore entre un
cursus en art ou en littérature !


Elle se tourna vers moi.

- Et toi, qu'as-tu décidé finalement ?

Je haussais les épaules.

- Art sans doute. Sûrement dans la photo ou le dessin.

Je ne savais pas vraiment. Fallait que je me dépêche, mais mon père n'était pas facile à convaincre. Pas du tout même. Une fois de plus je retins un petit commentaire. Il fallait pas non plus pousser. C'était mon "invitée". Je devais être correct.

- Et toi ? Comme tu ne fréquentes pas le lycée, j'imagine que tu fais déjà des études supérieures non ?

Je laissa Kyara répondre. Lexi avait intérêt à faire gaffe à ce qu'elle allait répondre à Kyara. Je ne tolèrerai pas qu'elle soit insultante envers ma copine. Moi je m'en foutais, j'avais l'habitude.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Premier baiser, premier amour, premier pas, ... il y a toujours une première fois.   Lun 27 Juin 2011 - 15:29

- Et bien j'ai obtenu une bourse à l'Université de Seattle pour le chant et la danse. Parallèlement, j'hésite encore entre un cursus en art ou en littérature !

L’art et la littérature… Je ne voyais pas trop Lexi peindre un tableau ou bien lire un livre d’un auteur du XIXe siècle mais bon après c’était elle qui savait le mieux quoi choisir pour son avenir. Elle s’adressa ensuite à Fabian, genre ça l’intéressait vraiment.

- Et toi, qu'as-tu décidé finalement ?

Fabian n’avait pas l’air très inspiré par cette vision d’avenir. J’étais bien contente d’avoir arrêté les études pour au moins ne pas penser aux orientations qui détermineraient mon futur.

- Art sans doute. Sûrement dans la photo ou le dessin.

S’il se lançait dans cette voie j’étais persuadée qu’il y trouverait son bonheur et réussirais dans ce qu’il entreprendrait. Fabian avait vraiment beaucoup de talent de ce côté-là. Lexi s’adressa à moi ensuite me posant la fameuse question que j’attendais.

- Et toi ? Comme tu ne fréquentes pas le lycée, j'imagine que tu fais déjà des études supérieures non ?

- Non j’ai arrêté les études à l’âge de seize ans. Je ne tenais pas en place sur une chaise et apparemment j’étais trop… insolente.

Je voyais déjà d’ici les critiques à quoi Lexi pouvait penser. J’avais déjà assez ramassé de la part de filles comme elle pour savoir très bien ce qu’elle se disait. J’étais une feignante qui ne réussirait jamais dans la vie et blablabla et blablabla.

- Je travaillais comme serveuse au Canada et je vais faire de même ici. J’adore le contact avec les gens et j’aime quand ça bouge donc je m’y trouve plus à ma place que derrière une table.

Je connaissais les aprioris que pouvait avoir les gens sur ce métier. C’était un métier qui récupérait les étudiantes sans tunes ou les pauvres filles. Mais pour moi c’était plus qu’un métier. On apprenait beaucoup en observant les gens boire et rire avec d’autres ou seuls.

- Vous vous connaissez depuis longtemps sinon ?

Je ne m’étais pas adresser à l’un d’entre eux particulièrement. C’était à qui me répondrait en premier et mon petit nez me disait que Lexi prendrait la parole en première. J’admirais Lexi et toutes celles qui étaient comme elle. Ces filles là étaient douées pour cacher leurs sentiments et se faire passer pour celles qu’elles n’étaient pas. Cela m’impressionnait souvent.

- Tu fais quelque chose pour les vacances Lexi ? Tu pars avec ta famille ?


J’avais demandé cela avec beaucoup de sincérité. Même si je savais qu’elle m’avait jugé avant même de me connaitre, et moi aussi je devais avouer, je souhaitais la connaitre quand même un peu.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Premier baiser, premier amour, premier pas, ... il y a toujours une première fois.   Lun 27 Juin 2011 - 16:01

    HJ : Je dois partir tout de suite, je fais la Mise en page en rentrant, je voulais poster avant de partir !

    Fabian répondit qu'il se voyait bien continuer dans des études d'art. C'était vrai qu'il était plutôt doué pour le dessin et la photo, d'après ce que j'avais déjà pu voir et même si je n'avais jamais voulu lui avouer. Lui avouer qu'il était doué ? Non, jamais de la vie ! Je préférais garder cela pour moi, même si c'était totalement vrai. Le jour où je lui ferais un compliment n'était pas encore arrivé, loin de là. Plutôt rêver. Kyara répondit ensuite à ma question.

    - Non j’ai arrêté les études à l’âge de seize ans. Je ne tenais pas en place sur une chaise et apparemment j’étais trop… insolente.

    J'étais plutôt étonnée. Je ne voyais pas comme elle comptait faire quelque chose de sa vie sans aucun diplôme. c'était prouvé, on obtenait les meilleurs postes et donc les meilleurs salaires avec un diplôme en poche et de bonnes études dans une bonne université. Et je n'avais jamais trop aimé les élèves insolents. A quoi bon ? On était en cours, autant que ça passe le plus vite possible pour pouvoir passer à autre chose. A quoi bon déranger le reste de la classe en faisant tout un cinéma ? Bref, cette fille était vraiment trop bizarre. Je me demandais bien ce qu'elle comptais faire de sa vie.

    - Je travaillais comme serveuse au Canada et je vais faire de même ici. J’adore le contact avec les gens et j’aime quand ça bouge donc je m’y trouve plus à ma place que derrière une table.

    Moui, serveuse était sans doute l'un des seuls métiers où l'on pouvait réussir sans avoir aucun diplôme, même si réussir était un bien grand mot. On ne pouvait sans doute pas trop espérer s'élever socialement en étant serveuse. Mais bon, si elle avait si peu d'ambition, c'était son problème hein. Je lui souris, un peu faussement comme toujours.

    - C'est un point de vue.

    Pour moi, serveur était un petit boulot d'étudiant, rien de plus. Je ne voyais pas comment on pouvait vouloir faire ça toute sa vie. Cela devait être complètement barbant. Un léger blanc s'installa avant que Kyara ne reprenne la parole. Apparemment, elle était vraiment décidé à me faire la conversation.

    - Vous vous connaissez depuis longtemps sinon ?

    Je faillis exploser de rire. On se connaissait depuis toujours, on avait toujours été dans la même classe depuis la maternelle, pour notre plus grand désespoir à tous les deux. Enfin surtout le sien, puisque moi il ne m'avait jamais rien fait, à part exister. Et c'était déjà beaucoup trop à mon goût.

    - Disons que nous avons jouer à la dinette, appris à faire du vélo et appris à compter ensemble, répondis-je en riant.

    On est les meilleurs amis du monde, youpi. Grosse blague. Je ne savais pas si Fabian allait vouloir ajouter quelque chose. En même temps, il n'y avait pas grand chose à dire, on ne s'était jamais beaucoup aimé. Kyara repris la parole.

    - Tu fais quelque chose pour les vacances Lexi ? Tu pars avec ta famille ?

    Est-ce que ça l'intéressait vraiment ? J'en savais trop rien à vrai dire. Mais bon, j'aimais bien quand on parlait de moi, c'était un domaine que je maitrisais plutôt pas mal. Muahahahah.

    - Je pars deux semaines en France oui ! C'est un endroit que je n'ai jamais visité, j'ai vraiment hâte !

    J'avais toujours rêvé d'aller en France. Pour moi, c'était le plus beau pays du monde, le pays de la mode et de la culture. J'avais vraiment hâte d'y aller. En plus, les français étaient vraiment très sexy d'après ce qu'on m'avait raconté.

    - J'aimerai bien aller une semaine à New-York et peut-être me faire un week-end en amoureux avec mon copain. Et vous, vous allez vous faire des vacances romantiques ?, demandais-je en souriant.

    Je les imaginais très bien, blancs commes mes fesses, sur la plage à bronzer.


Dernière édition par Lexi E. Morrison le Lun 27 Juin 2011 - 20:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Premier baiser, premier amour, premier pas, ... il y a toujours une première fois.   Lun 27 Juin 2011 - 17:46

- Non j’ai arrêté les études à l’âge de seize ans. Je ne tenais pas en
place sur une chaise et apparemment j’étais trop… insolente.


ça me fit sourire, et ça étonna Lexi. Comme quoi les opposés s'attirent.

- Je travaillais comme serveuse au Canada et je vais faire de même
ici. J’adore le contact avec les gens et j’aime quand ça bouge donc je
m’y trouve plus à ma place que derrière une table.

- C'est un point de vue.

Je devinais très facilement le mépris qu'elle mettait derrière ces mots. Je crispais légèrement les poings, sous la table.

- Vous vous connaissez depuis longtemps sinon ?

Ouille, non pas ce genre de questions. Pas avec Lexi.

- Disons que nous avons jouer à la dinette, appris à faire du vélo et appris à compter ensemble.

Lexi rit. Je levais les yeux au ciel.

- C'est ça.

Depuis qu'on se connaissait elle n'en manquait surtout pas une pour me faire chier...

- Tu fais quelque chose pour les vacances Lexi ? Tu pars avec ta famille ?
- Je pars deux semaines en France oui ! C'est un endroit que je n'ai jamais visité, j'ai vraiment hâte ! J'aimerai bien aller une semaine à New-York
et peut-être me faire un week-end en amoureux avec mon copain. Et vous,
vous allez vous faire des vacances romantiques ?


Rien que ça...

- Rien de vraiment prévu... Ou d'aussi grandiose que toi.

Mouais. Je doutais que son copain se transforme en super loup Cool.

- L'improvisation est le meilleur moyen de tromper l'ennui.

Déjà il allait falloir éviter les deux hyperactifs. Pas question de les avoir dans les pattes.

- Tu vas laisser ton amoureux derrière toi pendant deux mois ou il va te suivre ?

Ok, là je me moquais un peu.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Premier baiser, premier amour, premier pas, ... il y a toujours une première fois.   Lun 27 Juin 2011 - 20:01

- Je pars deux semaines en France oui ! C'est un endroit que je n'ai jamais visité, j'ai vraiment hâte ! J'aimerai bien aller une semaine à New-York et peut-être me faire un week-end en amoureux avec mon copain. Et vous, vous allez vous faire des vacances romantiques ?

Je ne pus m’empêcher de sourire lorsque Lexi détail ses projets de vacances. Ça m’aurait étonné si elle nous avait dit qu’elle partait à la campagne se ressourcer dans une ferme remplis de grosses bêtes. Des vacances romantiques… Je répondis négativement de la tête et Fabian répondis verbalement.

- Rien de vraiment prévu... Ou d'aussi grandiose que toi.

- Et puis il doit y avoir pas mal de choses à faire l’été à Forks ! Y a la plage et un bar qui organise des soirées, alors que demander de mieux ?

Moi je me fichais pas mal de partir en vacances. J’étais parti quelques fois hors du Canada avec mes parents mais ça n’avait pas été mes meilleures vacances. Mes préférées se comptaient tous dans celles que j’avais passé aux côtés de mes amis dans mon ancienne ville.

- L'improvisation est le meilleur moyen de tromper l'ennui.


J’étais tout à fait d’accord avec lui. De toute façon la vie n’était qu’un assemblage d’actes improvisés à longueur de temps.

- Parfaitement ! Aux moins ça nous épargne les mauvaises surprises !


Au moins on n’aurait pas à se dire que notre journée était foutue car il faisait moche alors qu’on voulait aller à la plage. Vivre au jour le jour c’est ce que je faisais pratiquement tout le temps et je ne m’en portais pas plus mal qu’en ayant un planning.

- Tu vas laisser ton amoureux derrière toi pendant deux mois ou il va te suivre ?


Je plaignais son mec de devoir supporter une fille comme Lexi, mais d’un autre côté non car j’étais persuadée qu’au fond de cette carapace de fille superficielle, c’était une fille très agréable. Bon j’étais pas mieux non plus avec mon caractère lunatique…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Premier baiser, premier amour, premier pas, ... il y a toujours une première fois.   Lun 27 Juin 2011 - 20:58

    Je demandais à Fabian et Kyara s'ils avaient prévu de faire quelque chose de leurs vacances. Après tout, c'était le moment parfait pour découvrir le monde et faire de belles rencontres. J'adorais ça ! C'était aussi pour cela que j'adorais partir à l'étranger : j'adorais découvrir plein de choses sur les autres cultures, faire des visites, rencontrer les locaux ... J'avais vraiment envie de voyager pendant toute ma vie afin de profiter aux maximum des merveilles du monde.

    - Rien de vraiment prévu... Ou d'aussi grandiose que toi.

    C'était ironique ça ou j'hallucinais complètement ? Il se prenait pour qui le Moustique depuis qu'il avait embrassé la première fille qu'il avait trouvé ? Je décidais de ne rien répondre encore une fois, il ne méritait par que je m'énerve pour lui, et surtout pas maintenant. Je ne comprenais pas pourquoi il était si désagréable, surtout que j'avais pas été si méchante depuis mon arrivée ici. Pas encore. Kyara répondit à son tour. Bizarrement, elle semblait plus à l'aise que son copain.

    - Et puis il doit y avoir pas mal de choses à faire l’été à Forks ! Y a la plage et un bar qui organise des soirées, alors que demander de mieux ?

    On voyait bien qu'elle venait juste d'arriver à Forks. Pour elle, c'était encore une jolie petite bourgade distrayante où elle pouvait rencontrer du monde. Bientôt, elle en aurait marre, comme pas mal de gens. Moi je n'avais qu'une hâte : partir d'ici. Seattle serait la première marche, et pourquoi ne pas voir plus loin ensuite. New-York ? J'en rêvais depuis toute petite. Fabian rajouta encore son grain de sel.

    - L'improvisation est le meilleur moyen de tromper l'ennui.

    Réplique inutile pour changer. Je n'étais pas du tout d'accord avec lui sur ce point.

    - Parfaitement ! Aux moins ça nous épargne les mauvaises surprises !

    Et ils loupaient plein de bonnes surprises à mon avis. En ne voyant pas plus loin que le bout de son nez, on passait à coté de tout un tas de belles choses. Je me permis de répondre en souriant, mais sans méchanceté pour une fois, je me surprenais un peu moi même.

    - Je ne suis pas d'accord ! Pour moi, les découvertes sont le meilleur moyen de tromper l'ennui.

    Mais bon, je n'avais pas envie de partir dans un grand débat à cet instant précis, j'avais bien mieux à faire. Fabian relança la conversation.

    - Tu vas laisser ton amoureux derrière toi pendant deux mois ou il va te suivre ?

    Je souris à pleine dents. Bizarrement, quand on parlait de Dwayne, j'étais immédiatement sur mon petit nuage, j'oubliais tout, même l'inutilité de Fabian et ses petites piques méchantes. J'avais déjà hâte de retrouver mon amoureux le plus vite possible. Je ne savais pas ce qu'il faisait à cet instant précis, mais il me manquait affreusement, même si on ne s'était vu pas plus tard qu'hier.

    - Je ne sais pas, on en a pas encore parlé à vrai. Mais je sais qu'il vient de Los Angeles et comme je ne connais pas trop cette ville, j'adorerais qu'il me fasse visiter l'un de ces jours.

    J'avais envie d'en savoir un peu plus sur mon amoureux et son enfance, sur les endroits où il avait vécu avant d'arriver ici. Je voulais qu'il me montre son jardin secret. Je souris encore une fois.

    - Mais c'est encore tout nouveau, donc j'imagine que lui aussi à d'autres trucs à faire que de me trimbaler un peu partout.

    Je me tournais ensuite vers Fabian avec au passage un clin d'oeil pour Kyara.

    - Tu n'as pas envie d'aller faire un tour au Canada toi ?

    HJ : Désolé, j'ai 0 inspiration, je vais sans doute bien vous libérez de ma présence :')
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Premier baiser, premier amour, premier pas, ... il y a toujours une première fois.   Mar 28 Juin 2011 - 8:38

Lexi sembla légèrement mal prendre mes paroles, à vrai dire, je m'en moquais un peu. Kyara renchérit en disant que rester ici n'était pas forcément mortel niveau ennui. Il y avait la plage et les bars. Elle me rejoignis aussi sur le coup de l'improvisation.

- Je ne suis pas d'accord ! Pour moi, les découvertes sont le meilleur moyen de tromper l'ennui.

Je haussais les épaules. On pouvait aussi découvrir des trucs en partant à l'improviste... Je lui demandais ensuite si elle allait partir avec son petit ami.

- Je ne sais pas, on en a pas encore parlé à vrai. Mais je sais qu'il vient de Los Angeles et comme je ne connais pas trop cette ville, j'adorerais qu'il me fasse visiter l'un de ces jours.

Elle souriait en disant cela. Woah. Mais c'était qu'elle était amoureuse... ça faisait bizarre, "amoureuse" et "Lexi" dans la même phrase...

- Mais c'est encore tout nouveau, donc j'imagine que lui aussi à d'autres trucs à faire que de me trimbaler un peu partout.

Elle se tourna vers moi.

- Tu n'as pas envie d'aller faire un tour au Canada toi ?

Je pris le temps de boire une gorgée de mon verre.

- Ouais, ça pourrait être sympa. On verra bien comment les choses se goupillent.

Partir aussi "loin" impliquait forcément que mes parents rencontrent ma copine. C'était pas forcément un problème. Sauf si les jumeaux étaient par là.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Premier baiser, premier amour, premier pas, ... il y a toujours une première fois.   Mar 28 Juin 2011 - 11:29

- Je ne sais pas, on en a pas encore parlé à vrai. Mais je sais qu'il vient de Los Angeles et comme je ne connais pas trop cette ville, j'adorerais qu'il me fasse visiter l'un de ces jours.

Los Angeles, la citée des anges. J’avais entendu dire que c’était une superbe ville où on y trouvait sont bonheur à tout les coins de rue. Apparemment c’était génial d’aller faire du shopping là-bas je lui en fis même la remarque.

- Je pense que tu t’y plairais là-bas Lexi, je suis persuadée que tu aimes faire les boutiques et je crois que c’est une des villes les plus appropriées pour ça !

Lexi ne rajouta rien à ce que je venais de dire et continua à parler de son couple. C’était dans des conversations comme celle-ci qu’on pouvait découvrir qu’au fond Lexi n’était qu’une ordinaire fille avec des sentiments et un cœur.

- Mais c'est encore tout nouveau, donc j'imagine que lui aussi à d'autres trucs à faire que de me trimbaler un peu partout.

Je souris à cette dernière phrase. J’espère qu’elle n’était pas aussi horrible avec son copain qu’avec les autres personnes qui l’entourait sinon je le plaignais. C’était assez dur de supporter une petite peste. Lexi s’adressa ensuite à Fabian me faisant un petit clin d’œil avant, ce qui me surpris.

- Tu n'as pas envie d'aller faire un tour au Canada toi ?

Je regardai Fabian pour voir ce qu’il allait répondre. Celui-ci bu une gorgée de son verre avant de répondre. Le Canada me manquait un peu au fond de moi, j’y avais passé toute mon enfance et trop de mes souvenirs venaient de là-bas.

- Ouais, ça pourrait être sympa. On verra bien comment les choses se goupillent.


J’étais contente qu’il réponde ça. Malheureusement je n’avais plus d’attache là-bas, mis à part deux frères taulards. J’avais coupé tous contacts avec mes « amis » car je savais que je n’aurais plus rien à partager avec eux et que je ne les verrais plus jamais.

- Le Canada s’est beau et bien si on aime geler en hiver.


Je me mis à rire. Bon je devais quand même avouer qu’il arrivait de faire chaud, des fois. Ce que j’aimais par-dessus tout dans ce pays, c’était cette neige épaisse et blanche. Voir le paysage transformer me mettait de bonne humeur.

- Tu sais Lexi, je suis persuadée que tu es une fille très sympa malgré ta carapace de fille superficielle.


Je ne sais pas trop pourquoi je lui avais dit ça alors qu’il n’y avait aucun rapport avec le Canada ou bien les vacances. Si la jeune fille fut surprise elle le cacha très bien. Au moins j’étais honnête avec elle, ce que peu de monde devait faire.

- Je suis persuadée que tu m’as déjà jugée avant même de savoir vraiment qui j’étais, n’est-ce pas ? Derrière ta petite façade de peste je pense quand même que tu dois être une fille adorable. Je suis prête à parier que très peu de ton entourage te dis ce que je viens de te dire…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Premier baiser, premier amour, premier pas, ... il y a toujours une première fois.   Mar 28 Juin 2011 - 21:09

    D'après Kyara, Los Angeles était la ville parfaite pour faire du shopping. Ca tombait bien, j'adorais ça ! Et à mon avis, la demoiselle aurait bien eu besoin d'en faire également, son style laissait un peu à désirer. Enfin selon moi.
    Fabian ne semblait pas plus enchanté que ça par mon idée d'aller visiter le Canada. Je savais pas vraiment pourquoi, ça devait être sympa à mon avis. Ca devait sans doute faire un peu province par rapport aux Etats-Unis, mais quand je voyais des images à la télé, ça semblait plutôt joli. Provincial, mais joli.

    - Le Canada s’est beau et bien si on aime geler en hiver.

    Oui bah pour le coup, je n'aimais plus trop ça. J'aimais le soleil et la chaleur, j'aimais bronzet et passer des heures au soleil. Malgré ma peau clair, je me protégeais pour avoir un bronzage parfait. Le froid, je détestais ça, sauf quand c'était en plein hiver pour pouvoir skier et me déhancher sur les pistes. Kyara se mit à rire. Ce n'était pas très drôle mais je lui souris quand même. Celle-ci reprit la parole.

    - Tu sais Lexi, je suis persuadée que tu es une fille très sympa malgré ta carapace de fille superficielle.

    Je la regardais d'un air mauvais en écarquillant les yeux. QU'est-ce qu'elle était en train de me dire là ? Qu'est-ce qu'elle osait me dire ? Cette fille ne me connaissait même pas, elle parlait de quelque chose qui lui était totalement inconnu.

    - Je suis persuadée que tu m’as déjà jugée avant même de savoir vraiment qui j’étais, n’est-ce pas ? Derrière ta petite façade de peste je pense quand même que tu dois être une fille adorable. Je suis prête à parier que très peu de ton entourage te dis ce que je viens de te dire…

    J'hallucinais complètement. Même si elle avait complètement raison, elle pouvait rêver pour que je l'avoue. Cette façade, c'était celle que je montrais à tout le monde, peu de personne savait vraiment qui j'étais. Alors je n'allais sans doute pas débattre là dessus avec une quasi inconnue, aussi futée soit-elle, et encore moins si c'était la copine du Moustique. Et où est-ce qu'il l'avait dégotté d'abord ? J'eus un petit rire mauvais avant de lever la tête vers elle en souriant.

    - Tu es qui pour me dire ça ? Tu ne connais rien de moi !

    Je continuais de la regarder en croisant mes bras sur la table. Comment avait-elle pu oser me dire un truc pareil ? Elle se prenait pour la reine de Sabba ou quoi ? Elle débarquait et pensait pouvoir dire ce qu'elle voulait à qui elle voulait. Elle rêvait là.

    - Qui te dit que je ne suis pas comme ça avec tout le monde ? Je fais ce que je veux avec qui je veux, et c'est comme ça depuis toujours. Toi tu débarques ici et tu penses pouvoir changer ça ?

    Forks était tellement petit, on voyait très rapidement quand des nouveaux arrivaient. Elle voulait se faire remarquer ? Très bien.

    - Pour les gens d'ici, tu seras de toute façon une étrangère pour encore très longtemps. Alors que moi, je serais toujours la petite enfant chérie de la ville qui finira par réussir et avec les parents bien placés. J'ai toujours été la préféré des profs, des instits, des entraineurs. Même pour mes propres parents il y a toujours eu une différence entre leur deux filles.

    HJ: Je tends le bâton pour me faire battre là x)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Premier baiser, premier amour, premier pas, ... il y a toujours une première fois.   Mer 29 Juin 2011 - 8:30

- Le Canada s’est beau et bien si on aime geler en hiver.

Quelque chose me disait que moi, je ne me gèlerais pas en hiver, là-bas... Kyara rit.

- Tu sais Lexi, je suis persuadée que tu es une fille très sympa malgré ta carapace de fille superficielle.

Regard mauvais de l'intéressée. Je manquais de m'étrangler. Kyara n'en tint pas compte et enchaina.

- Je suis persuadée que tu m’as déjà jugée
avant même de savoir vraiment qui j’étais, n’est-ce pas ? Derrière ta
petite façade de peste je pense quand même que tu dois être une fille
adorable. Je suis prête à parier que très peu de ton entourage te dis ce
que je viens de te dire…


Ce fut au tour de Lexi de rire. Mais pas un rire sympa.

- Tu es qui pour me dire ça ? Tu ne connais rien de moi !

Mauvais temps mauvais temps.

- Qui te dit que je ne suis pas comme ça avec tout le monde ? Je fais ce que je veux avec qui je veux, et c'est comme ça depuis toujours. Toi tu débarques ici et tu penses pouvoir changer ça ? Pour les gens d'ici, tu seras de toute façon une étrangère pour encore très longtemps. Alors que moi, je serais toujours la petite enfant chérie de la ville qui finira par réussir et avec les parents bien placés. J'ai toujours été la préféré des profs, des instits, des entraineurs. Même pour mes propres parents il y a toujours eu une différence entre leur deux filles.

Euh... C'était pas le genre de choses dont on se vantait ça...

- Tu crois un peu trop qu'on est à tes pieds. Le monde ne tourne pas autour de toi. Et ta petite loi ne fonctionne pas dans MA maison. Si tu veux jouer les reines, tu sors d'ici.

J'avais dit ça tout tranquillement. Je me surpris un peu moi-même à ouvrir ma gueule comme ça. Mais j'étais chez moi. Si elle comptait faire son petit jeu ici elle se trompait. Encore moins s'en prendre à ma copine.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Premier baiser, premier amour, premier pas, ... il y a toujours une première fois.   Ven 1 Juil 2011 - 21:19

- Tu es qui pour me dire ça ? Tu ne connais rien de moi !

J’aurais voulu lui sortir une petite phrase cinglante mais je me tu. De toute façon, il n’y avait que la vérité qui blessait. Je savais que j’avais touché un de ses points sensibles.

- Qui te dit que je ne suis pas comme ça avec tout le monde ? Je fais ce que je veux avec qui je veux, et c'est comme ça depuis toujours. Toi tu débarques ici et tu penses pouvoir changer ça ?


Je gardais mon calme en la voyant s’énerver contre moi. Je savais que Lexi allait réagir assez violemment envers moi mais pas autant que ça tout de même. En tous cas elle avait du caractère et du répartis, j’appréciai beaucoup ça chez les gens.

- C’est ce que je pense c’est tout. Et contrairement à ce que toi tu penses, non je ne veux pas changer les choses.

Lexi continua sur sa lancée et me balança avec colère d’autres paroles qui aurait put me blesser. J’avais tant de fois rabaissé que ça ne me faisait plus rien.

- Pour les gens d'ici, tu seras de toute façon une étrangère pour encore très longtemps. Alors que moi, je serais toujours la petite enfant chérie de la ville qui finira par réussir et avec les parents bien placés. J'ai toujours été la préféré des profs, des instits, des entraineurs. Même pour mes propres parents il y a toujours eu une différence entre leur deux filles.

J’allais ouvrir ma bouche pour lui répondre aussi calmement qu’à mes dernières paroles, mais Fabian me devança et pris la parole. Ce qui dit me surprit au plus au point. Cessera-t-il jamais de m’étonner ?

- Tu crois un peu trop qu'on est à tes pieds. Le monde ne tourne pas autour de toi. Et ta petite loi ne fonctionne pas dans MA maison. Si tu veux jouer les reines, tu sors d'ici.


Il avait gardé un ton calme et posé mais très imposant tout de même, pour que Lexi comprenne bien le message qu’il voulait faire passer. Je tournai ma tête vers mon copain avant de lui sourire puis reporta mon attention vers la jeune fille énervée.

- Tu sais quoi ? L’anonymat ça me plait bien et je te laisse le titre de la popularité. Quand on ne te connait pas au moins on ne te cherche pas. Contrairement à toi je ne souhaite pas être la meilleure avec tout le monde, moi je souhaite être heureuse avant tout et être moi-même sans avoir à cacher qui je suis réellement pour être célèbre.

Je savais qu’encore une fois j’avais touché son point faible en regardant l’expression qui se tenait sur son visage. Mon intention n’était pas de la blessée mais de lui faire comprendre que moi je voyais plus en elle. Mais je savais que Lexi était têtu et son avis sur moi était plutôt négatif et ne changerais certainement pas avec mes dernières paroles.

- Tu as peut-être pas une bonne opinion de moi là tout de suite, mais sache que moi oui.


Mon téléphone vibra et je vis que j’y avais enregistré un évènement. Banque ! J’avais rendez-vous avec le banquier pour discuter de mon héritage que m’avait légué mon père et tout le blabla ennuyeux.

- Je suis désolée mais je dois vous laisser, j’ai un rendez-vous à la banque qui m’attends.

Je me levai de ma chaise puis regarda quelques instants Lexi. C’était vraiment dommage que je doive partir sitôt. J’aurais bien voulu voir comment cette conversation aurait tournée. Je laissai un bisou furtif sur les lèvres à Fabian. Je n’étais pas très démonstrative d’affection en public. Je me tournai ensuite vers Lexi.

- Pas la peine de te laisser mon numéro. Avec tous tes contacts tu arriveras bien à le trouver.

Je quittai la maison laissant Fabian seul avec Lexi. Je priai, enfin façon de parler, pour que les deux ne s’entre-tue pas pendant mon absence. J’envoyais un message à Fabian sur le trajet pour m’excuser de mon départ précipiter.

[Je vous laisse là, vu que je pars deux semaines... Ravie de t'avoir rencontrée Lexi Razz]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Premier baiser, premier amour, premier pas, ... il y a toujours une première fois.   Sam 2 Juil 2011 - 11:05

    Alors que je m'attendais à un réponse de Kyara, c'est Fabian qui prit la parole. Mais qu'est-ce qu'il avait celui-là à l'ouvrir aujourd'hui ? Il aurait pas pu faire comme d'habitude et fermer sa gueule ? Ce petit couple commençait à me pomper l'air avec leur morale à deux balles.

    - Tu crois un peu trop qu'on est à tes pieds. Le monde ne tourne pas autour de toi. Et ta petite loi ne fonctionne pas dans MA maison. Si tu veux jouer les reines, tu sors d'ici.

    Je souris, bien amusé. Le pauvre voulait faire le gros dur et le mec fort devant sa copine alors qu'il avait encore moins de muscles que moi. Celle-ci lui sourit. Je ne savais pas ce qu'elle comptait faire de lui la pauvre. Je n'avais pas besoin de leur leçon de morale. Je savais très bien qui j'étais et ce que je faisais. Kyara repris la parole, comme si elle avait besoin de se justifier.

    - Tu sais quoi ? L’anonymat ça me plait bien et je te laisse le titre de la popularité. Quand on ne te connait pas au moins on ne te cherche pas. Contrairement à toi je ne souhaite pas être la meilleure avec tout le monde, moi je souhaite être heureuse avant tout et être moi-même sans avoir à cacher qui je suis réellement pour être célèbre.

    Je ris franchement cette fois. Non mais elle se prenait pour qui cette fille ? La fille modèle qui savait tout sur tout ? Non mais laissez moi rire. S'était-elle au moins regardée dans un miroir ces dix dernières années ? J'avais un sérieux doute.

    - Je ne cache pas qui je suis ma chérie. Seulement je pense que seules les personnes que j'aime mérite de voir celle que je suis vraiment. Les autres ne méritent qu'une façade, c'est MA façon à moi de me protéger des cons en tout genre.

    J'avais prononcé chaque mot bien distinctement. Il ne fallait pas qu'elle pense qu'elle pouvait m'en mettre plein la gueule juste parce qu'elle débarquait et qu'elle était nouvelle ici.

    - Tu as peut-être pas une bonne opinion de moi là tout de suite, mais sache que moi oui.

    Comme si ça comptait pour moi. Son téléphone sonna. Pendant ce temps, je me regardai les ongles de façon nonchalante. J'aurais mieux fait de déposer cette foutue enveloppe et de partir tout de suite, cette conversation devenait totalement agaçante et inintéressante.

    - Je suis désolée mais je dois vous laisser, j’ai un rendez-vous à la banque qui m’attends.

    Comme c'était dommage ! J'aurais presque versé une larme tiens. Kyara embrasse Fabian, c'était complètement à vomir comme vision. Elle se tourna ensuite vers moi, toujours avec cet horrible sourire aux lèvres. Qu'elle parte d'ici. Et vite.

    - Pas la peine de te laisser mon numéro. Avec tous tes contacts tu arriveras bien à le trouver.

    Haha, c'était très drôle. J'en riais presque. Elle partit enfin. Ouf, une de moins. Je me tournais ensuite vers Fabian, les bras croisés. Sans aucun sourire. Je ne rigolais plus pour le coup.

    - J'imagine que tu es content de toi ? Tu as enfin trouvé quelqu'un pour t'aider à te venger de ce que j'avais pu te faire ?

    Je trouvais cela pitoyable. Ce type n'étais même pas capable de se défendre tout seul à son âge ! Moi, j'aurais eu carrément honte à sa place.

    - Sache que je ne t'ai jamais détesté Fabian. J'ai juste jamais compris comment tu pouvais te permettre d'être aussi faible et vulnérable.

    Après tout, à l'époque où on vivait, il était nécessaire de savoir se défendre et avoir un minimum de répartie. Fabian, lui, n'avait jamais rien dit, jamais rien fait pour qu'on le respecte. Il était toujours resté dans son coin sans faire de bruit. Sauf que c'était exactement le truc à faire pour s'en prendre plein la tronche.

    - Mais là, elle s'en est pris à moi. Qu'elle se prépare aux représailles. Je ne suis pas faible et vulnérable, moi. Et je ne me laisse pas marcher sur les pieds sans rien dire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Premier baiser, premier amour, premier pas, ... il y a toujours une première fois.   Sam 2 Juil 2011 - 13:15

Je trouvais que Lexi allait un peu trop loin à mon gout. Et pour une fois je le dis à haute voix, bien que ça la fasse sourire.

- Tu sais quoi ? L’anonymat ça me plait bien et je te laisse le titre de la popularité. Quand on ne te connait pas au moins on ne te cherche pas. Contrairement à toi je ne souhaite pas être la meilleure avec tout le monde, moi je souhaite être heureuse avant tout et être moi-même sans avoir à cacher qui je suis réellement pour être célèbre.

Lexi se mit à rire. Moi je trouvais les paroles de Kyara sensées.

- Je ne cache pas qui je suis ma chérie. Seulement je pense que seules les personnes que j'aime mérite de voir celle que je suis vraiment. Les autres ne méritent qu'une façade, c'est MA façon à moi de me protéger des cons en tout genre.

Je retins un sourire sarcastique.

- Tu as peut-être pas une bonne opinion de moi là tout de suite, mais sache que moi oui.

Son téléphone sonna. Lexi faisait genre, mes ongles sont plus intéressants que vous. Bah. Fous le camp.

- Je suis désolée mais je dois vous laisser, j’ai un rendez-vous à la banque qui m’attends. Pas la peine de te laisser mon numéro. Avec tous tes contacts tu arriveras bien à le trouver.

Elle m'embrassa, m'évitant ainsi d'exploser de rire au détriment de Lexi. Elle quitta la maison. Lexi se tourna vers moi, les bras croisés.

- J'imagine que tu es content de toi ? Tu as enfin trouvé quelqu'un pour t'aider à te venger de ce que j'avais pu te faire ?

Cause toujours, tu m'intéresses.

- Sache que je ne t'ai jamais détesté Fabian. J'ai juste jamais compris comment tu pouvais te permettre d'être aussi faible et vulnérable.

Tiens, elle ne m'appelait pas le Moustique pour une fois.

- J'ai été élevé en bon chrétien, fis-je avec ironie. Quand on te gifle tend l'autre joue.

Ouais, bon ou pas.

- Les guerres de popularité, c'est pas mon affaire. J'ai rien à y gagner dedans.
- Mais là, elle s'en est pris à moi. Qu'elle se prépare aux représailles. Je ne suis pas faible et vulnérable, moi. Et je ne me laisse pas marcher sur les pieds sans rien dire.

Là, c'était de trop. Je me levai de mon siège et allais me planter juste devant elle.

- Essaye un peu, et tu risques d'avoir une surprise de taille.

Elle sembla sur le point de me rire au visage. Moi, je souriais pas.

- Tu crois me connaître et pouvoir savoir comment je vais réagir, mais tu te goures. Si j'apprends qu'une crasse quelconque est arrivée à Kyara et qu'il y a que ne serait-ce qu'une demi chance que ce soit toi... Tu risquerais d'avoir une surprise.

Bon, c'était 75% de bluff, mais l'idée y était.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Premier baiser, premier amour, premier pas, ... il y a toujours une première fois.   Sam 2 Juil 2011 - 16:46

    J'avais prévenu Fabian : sa copine avait dépassée les bornes en me parlant de cette façon, et elle n'allait surement pas s'en sortir à si bon compte. Elle pensait pouvoir faire sa loi ici ? Très bien, elle allait voir ce qu'il en était vraiment. Fabian se leva pour venir se poster devant moi. Ouh, que j'avais peur, c'était horrible. Ou pas.

    - Essaye un peu, et tu risques d'avoir une surprise de taille.

    Je manquais d'exploser de rire. Il se moquait de moi là ou quoi ? Je le regardais en souriant, très calme.

    - Une surprise de taille ? Fabian, je suis persuadée que mon tour de bras est plus important que le tiens ...

    Je me levais pour me retrouver presque nez à nez avec lui. Il croyait me faire peur ? Il se foutait le doigt dans l'oeil oui ! A cet instant, j'avais juste envie de lui foutre une gifle monumentale et de lui renverser son verre de jus de fruits sur la tête. Un peu comme la dernière fois, sauf que ça collait encore plus que le chocolat chaud. Je le regardais droit dans les yeux, le regard mauvais.

    - Tu crois me connaître et pouvoir savoir comment je vais réagir, mais tu te goures. Si j'apprends qu'une crasse quelconque est arrivée à Kyara et qu'il y a que ne serait-ce qu'une demi chance que ce soit toi... Tu risquerais d'avoir une surprise.

    Je souris avant de me reculer, juste un tout petit peu, je ne voulais pas installer trop de proximité entre nous, ça me donnait envie de vomir.

    - Mais vas-y alors. Fais moi peur Fabian Rivers !

    Je ramassais mon sac qui se trouvait sur le sol et pris le verre de jus de fruits qui se trouvait sur la table avant de lui renverser celui-ci sur la tête. C'était une pulsion et j'en avais tellement envie. C'était de la vermine, il ne méritait que cela après ce qu'ils venaient de me dire tous les deux. Je ris. Mais un vrai rire, j'explosais de rire dans sa cuisine même, avant de m'arrêter au bout de quelques secondes.

    - Vous ne savez rien sur moi. Rien du tout. Alors ne dites rien.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Premier baiser, premier amour, premier pas, ... il y a toujours une première fois.   Dim 3 Juil 2011 - 16:52

- Une surprise de taille ? Fabian, je suis persuadée que mon tour de bras est plus important que le tiens ...

Je levai les yeux au ciel. Cette fille était exaspérante. Elle se leva. Ok, on était nez à nez. Elle me fixa dans les yeux, mauvaise. Je soutins son regard sans ciller. Je la mis en garde tranquillement. Elle souris et se recula.

- Mais vas-y alors. Fais moi peur Fabian Rivers !

Je ne bougeai pas. Elle ramassa son sac et en se relevant, prit le verre de jus de fruit et me le renversa sur le crâne. Deux fois. Deux fois qu'elle me faisait le coup. Elle se mit à rire.

- Vous ne savez rien sur moi. Rien du tout. Alors ne dites rien.
- Tu ne sais rien non plus.

Je serrai les poings. Il fallait que je reste calme. Je sentais un léger tressautement. Fallait pas que je me transforme. Eye of the Storm résonna dans la pièce. Je venais de recevoir un message.

- Dégage d'ici. De suite.

Je me surpris de mon calme olympien. J'empestais le multifruits. J'avais horreur de ça. Elle finit par se barrer. J'attrapais mon téléphone. C'était Aaron. Réunion de loups. Super. J'allais me changer et me laver les cheveux avant de filer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Premier baiser, premier amour, premier pas, ... il y a toujours une première fois.   Mer 6 Juil 2011 - 11:14

    Fabian Rivers était encore plus ridicule avec ce jus de fruits qui lui coulait le long du visage. C'était vraiment à mourir de rire.

    - Tu ne sais rien non plus.

    Comme si j'avais envie d'en savoir plus en même temps. La vie de Fabian Rivers ne m'intéressait pas, loin de là, et j'avais bien d'autres choses à faire que de l'écouter me raconter ses petits problèmes sans importance.

    - Dégage d'ici. De suite.

    Il avait dit ça très calmement, et sans bégayer. Je me demandais ce qu'il avait fumé au réveil, mais il était différent de d'habitude, c'était certain. Mais bon, la flemme d'étudier son cas aujourd'hui, j'avais des magasins à dévaliser pour le moment.

    - Tu ne me mets pas à la porte, c'est moi qui part d'ici.

    Après tout, qui avait le droit de me dire ce que je devais faire ? Pas lui en tout cas. Je lui fis un grand sourire bien ironique avant de partir en claquant la porte derrière moi très fort.
Revenir en haut Aller en bas
 

Premier baiser, premier amour, premier pas, ... il y a toujours une première fois.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
INCITATION  ::  ::  ::  :: -